Kee Safety

You are visiting the France Kee Safety website from United States. Would you like to go to the United States site?

Yes, take me to United States site
No, keep me on the France site
Hero Bg (2)

Comment faire une évaluation des risques professionnels ?


Chaque environnement de travail, chaque tâche, chaque pièce d'équipement et chaque travailleur sont différents.

Il serait insensé de penser qu'une entreprise puisse planifier la sécurité avec un processus unique. Pourtant, de nombreuses entreprises tentent encore de faire exactement cela : fournir une solution unique.

Par exemple, de nombreux programmes de sécurité exigent que les personnes exposées aux chutes s'assurent qu'elles sont « attachées » sans même déterminer si « attacher » - faisant le plus souvent référence à l'utilisation de systèmes antichute personnels - est la bonne, voire une même simplement une solution efficace ou une méthode de protection contre les chutes pour le travail qu'ils effectuent.

Que faire s'il n'y a pas suffisamment de points d'ancrage ? Est-ce qu'une longe avec un dispositif de décélération est bonne ou avons-nous besoin d'un cordon amortisseur élastique ? Aucun de ces systèmes n'est acceptable et seuls les systèmes de restriction de déplacement ou de rail fonctionneraient ?

Sans procéder à une évaluation des risques, la seule réponse que vous pouvez donner à l'une de ces questions est « qui sait ? ». De toute évidence, ce n'est pas une réponse acceptable. Afin de déterminer correctement les moyens et les méthodes d'atténuation des risques en milieu de travail, vous devez d'abord évaluer exactement quels sont ces risques.

Alors, quelles sont les clés pour effectuer une évaluation des risques efficace ?

Comprendre le travail

Vous ne pouvez pas produire une évaluation des risques qui sera utile à qui que ce soit si vous ne comprenez pas vraiment les tâches à effectuer. Savez-vous, en détail, comment le travail est effectué ? Savez-vous quel équipement est utilisé et comment il fonctionne ? Connaissez-vous une formation que les travailleurs doivent suivre pour accomplir leurs tâches ? Connaissez-vous les étapes du processus ?

Si vous n'avez pas de réponses à ces questions, vous devez commencer par là. Passez en revue les procédures existantes, le cas échéant, puis asseyez-vous avec les personnes qui effectuent le travail. Laissez-les expliquer exactement ce qui est fait et pourquoi, puis observez-les en action.

N'essayez pas d'évaluer depuis un bureau, vous passerez à côté d'éléments importants.

Être la bonne personne

Êtes-vous la personne qui devrait faire l'évaluation en premier lieu ?

La personne chargée de cette tâche doit connaître les moyens et les méthodes de travail, les pratiques de travail sécuritaires et les exigences réglementaires. Y a-t-il quelqu'un dans l'organisation qui répond mieux à cette description que vous ? Si tel est le cas, cette personne devrait au moins travailler avec vous sur l'évaluation.

N'ayez pas peur d'impliquer d'autres personnes pour rendre l'évaluation plus solide. Rien ne dit que cela ne peut pas être un projet de groupe, mais comme tout autre projet de groupe, assurez-vous de rester concentré sur la tâche.

Décomposer le travail en tâches simples

Une fois que vous avez réuni l'équipe et que vous avez une bonne compréhension du travail en cours, l'évaluation des risques peut commencer. Cependant, cela peut sembler une tâche ardue.

L'astuce consiste à décomposer la tâche en une série d'étapes gérables. Pour chacune des étapes, examinez le travail effectué, l'environnement dans lequel il est effectué et l'équipement utilisé. Déterminez pour chacune de ces choses où les dangers existent. Si l'une de vos étapes peut être décomposée en plusieurs étapes, faites-le.

Vous ne voulez pas manquer un danger parce que vous n'avez pas pris le temps d'examiner suffisamment en détail le processus, l'équipement ou la zone de travail.

Ne craignez pas le pire scénario

Si la seule chose qui se produisait était le meilleur scénario, les professionnels de la sécurité n'auraient pas d'emploi. Le fait est que vous devez rechercher le pire scénario pour l'empêcher. Ces choses folles, mais possibles, dont les gens disent qu'elles n'arriveront jamais, arrivent tout le temps.

Certes, vous pourriez aller trop loin. Il n'est probablement pas nécessaire d'avoir un plan d'urgence au cas où la Station spatiale internationale s'écraserait sur votre chantier.

Mais si votre raison de ne pas inclure quelque chose est : « Allez, ils ne feraient jamais ça », alors vous ne voyez peut-être pas cela de la bonne façon.

Le comportement humain n'est prévisible que dans le sens où il est imprévisible.

Vous avez déterminé les dangers, déterminez maintenant les solutions

Une fois que vous avez décomposé le travail et que vous sentez que vous avez compilé une liste complète des dangers associés au travail, commencez à déterminer les solutions.

Certains seront évidents, tandis que d'autres nécessiteront collaboration et créativité. N'oubliez pas que l'objectif est d'assurer la sécurité des personnes et de rester en conformité.

Pour ce faire, vous devez également tenir compte de la hiérarchie des contrôles : élimination, contrôles techniques, contrôles administratifs, protection collective et, enfin, équipements de protection individuelle (EPI).

En d'autres termes, s'il y a un danger respiratoire, vous ne pouvez pas simplement dire "respirateurs" et vous en laver les mains.

Tout d'abord, vous devez vous demander si le risque respiratoire peut être éliminé par un changement de procédé ou une substitution de matériaux.

Si ce n'est pas le cas, pouvez-vous l'éliminer, peut-être avec une ventilation ou une autre méthode technique ?

Si vous ne le pouvez pas, pouvez-vous réduire l'exposition par des contrôles administratifs tels que la rotation des postes ?

Ce n'est qu'alors, lorsque tous ces éléments ont été épuisés - ou par précaution supplémentaire - que vous pourrez recourir aux EPI.

 

Osha Inspection

Vos solutions sont-elles les bonnes solutions ?

Écoutez, vous ne réussirez peut-être pas du premier coup. Il se peut que votre évaluation des risques doive être révisée à plusieurs reprises à mesure que de nouvelles informations apparaissent, que des processus ou des matériaux changent, ou que des solutions de protection antichute qui, selon vous, feraient l'affaire ne semblent pas fonctionner.

C'est bien et c'est, dans une certaine mesure, prévisible. Mais vous pouvez vous assurer que vos solutions sont les bonnes solutions dès le départ en vous demandant si les produits sont conformes, pratiques et rentables.

Maintenant, je sais qu'il y a des professionnels de la sécurité qui opèrent uniquement sur l'idéologie et seraient contrariés de voir que nous tenons compte de l'aspect pratique et de la rentabilité, mais c'est nécessaire.

Nous devons donner à nos solutions les meilleures chances de succès. Personne ne suggère de choisir une solution moins sûre plutôt qu'une plus sûre pour économiser de l'argent.

Cependant, s'il existe deux solutions également efficaces et conformes et que l'une est plus rentable que l'autre, nous devons en tenir compte car cela donne à la solution les meilleures chances de succès.

Si une solution de protection antichute est plus facile qu'une autre solution tout aussi efficace et conforme, cela compte. Les salariés sera plus susceptible de l'utiliser. Assurez-vous de ne pas avoir échangé un danger contre un autre.

Ce n'est pas parce que vous avez reconnu un danger et déterminé une solution que vous avez sécurisé le processus ou l'environnement. Il est extrêmement important que vous évaluiez votre solution pour vous assurer que vous n'avez pas créé de nouveaux dangers.

Par exemple, déterminer que les systèmes antichute personnels sont la solution nécessaire tout en ne réalisant pas que le point d'ancrage que vous avez sélectionné crée un risque de balancement pour le travailleur n'a pas produit de solution efficace.

Vous avez peut-être éliminé la chute, mais vous avez créé un tout autre danger. Continuez à peaufiner ou retournez à la planche à dessin.

Vous avez terminé… en quelque sorte Une évaluation des dangers ne sera jamais vraiment terminée.

Il se peut que vous mettiez le doigt sur le meilleur système de protection et qu'il ne soit jamais nécessaire de le changer, mais cela signifierait que le processus, l'équipement, les matériaux et la technologie ne changent jamais.

Pour aller plus loin vous pouvez visiter le site de l'INRS. N'oubliez pas de revoir périodiquement vos évaluations pour vous assurer qu'elles sont aussi à jour que possible et soyez toujours ouvert aux commentaires. L'amélioration est un processus sans fin.